Accueil > Bilans de santé > Le diabète

Dépistage précoce du diabète

Si le diabète type I, longtemps appelé “juvénile” a des origines génétiques et auto-immunes, il n’en est rien du diabète type II, ou “gras”, qui a certe une prédisposition génétique, mais qui est le plus souvent déclenché par un mode de vie qualifiable de “malsain”.
Le diabète type II s’installe progressivement, souvent dans un contexte d’obésité et de sédentarité.

Il est le plus fréquent des deux types de diabète et sa prévalence est en augmentation constante. L’OMS estime qu’en 2010 il y aura de par le monde 250 millions de diabétiques alors qu’ils n’étaient que 110 millions en 1994. Au Luxembourg il y a entre 15 000 et 20 000 diabétiques connus et on estime qu’il y en a autant qui ne sont pas encore diagnostiqués.

Il est donc primordial de faire un dépistage précoce, d’autant plus que, bien souvent au moment du diagnostic, les patients présentent déjà des complications, ce qui veut dire que le diabète a évolué depuis plusieurs années sans être reconnu et par conséquent sans traitement.
90% des diabétiques présentent une surcharge pondérale ou sont carrément obèses. La plupart du temps ils sont également sédentaires.

Une bonne hygiène alimentaire et une activité physique régulière deviennent dès lors la meilleure prévention du diabète type II, surtout lorsqu’on a déjà des cas dans la famille proche.
Lors du check-up votre risque personnel sera déterminé et vous bénéficierez de conseils personnalisés pour la prévention.